Femmes au travail 2011/2012 “Créations, inventions, productions” programme du 13 janvier

Date December 16, 2011

Les séances du séminaire Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècles du groupe “Femmes et histoire” de l’IHMC reprennent le vendredi 13 janvier 2012 avec une journée consacrée aux travaux littéraires, à leur reconnaissances et réception, entre XVIIIe et XXe siècles.

Ce sera l’occasion d’écouter deux interventions le matin et deux autres l’après-midi, toujours suivies d’échanges.

De 9h30 à 12h30 interviendont :

Marianne Charrier Vozel (université de Rennes I)  Le travail littéraire féminin au XVIIIe siècle : entre sociologie, bons et  mauvais genres. Spécialiste de l’épistolarité et de Mme Riccoboni à qui était consacrée sa thèse (on peut lire en ligne la notice biographique qu’elle a rédigée de cette dernière pour le Dictionnaire de la SIEFAR), Marianne Charrier Vozel a publié de nombreux travaux sur cette femme de lettres et sur plusieurs autres auteures de ses contemporaines.

Suzan van Dijk (Huygens ING, Institut pour l’histoire des Pays-Bas, Académie royale des Arts et des Sciences, La Haye) La question de l’importance de l’argent pour les écrivaines et traductrices du XVIIIe siècle. Suzan van Dijk est l’une des responsables et animatrice du projet Women Writers in History: Toward a New Understanding of European Literary Culture, auquel est lié le Women Writers Network, elle est aussi l’auteure et/ou la coordinatrice de très nombreux ouvrages et articles sur les femmes et leurs écrits (journalisme, fiction, traductions) sous l’Ancien Régime – dont un certain nombre à lire en ligne : voir sa bibliographie sur le site de la SIEFAR.

De 14 à 17 h ce seront :

Patricia Izquierdo (chercheuse associée au LIRECréation et réception de plusieurs poétesses à la Belle Epoque. Patrizia Izquierdo a soutenu sa thèse ès lettres sur Les conditions et les modalités de l’essor de la poésie féminine d’expression française (1900-1914), travail à l’origine de son ouvrage Devenir poétesse à la Belle Epoque paru en 2009. Patricia Izquierdo préside en outre l’Association des amis de Lucie Delarue-Mardrus.

Claude Poliak (Centre de sociologie européenne) Les écrivains amateurs en quête de reconnaissance. Son intervention reviendra sur sa recherche publiée en 2006 sous le titre Aux frontières du champ littéraire : sociologie des écrivains amateurs, appuyée sur une enquête auprès des participants à un concours de nouvelles organisé par France Loisirs mettant en lumière notamment leurs profils et leurs espoirs de reconnaissance.

Et puisque cela a tout à voir avec ce dernier sujet, je ne résiste pas à la tentation d’illustrer ce billet en reprenant ci dessous deux photographies déjà publiées récemment sur mon blog personnel. Il s’agissait des publicités, recto-verso, apposées sur mon abri-bus quotidien pour annoncer l’ouverture d’une librairie. Il y avait d’un côté l’écrivain reconnu, vendeur, homme cela va de soi, fier de son oeuvre

et de l’autre “Shirley, écrivain amateur” – c’est écrit en toutes lettres -, femme évidemment, qui en est à acheter ses stylos…

Le séminaire se tient à l’IHMC (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e). Il suffit de m’adresser un message auparavant si vous n’y avez jamais participé : martine.sonnet@ens.fr


Print This Post Print This Post

Comments are closed.


Research blogs