« La très humble et très obéissante servante Veuve Godefroid »

Pour préparer notre prochain séminaire du  mardi 5 janvier, au cours duquel Noémie Etienne et Léonie Hénaut croiseront leurs regards d’historienne et de sociologue sur le thème 

Travail des femmes et prestige de l’activité : la restauration des tableaux

aux XVIIIe et XXe siècles à Paris

Noémie Etienne nous propose ces reproductions d’écrits de la Veuve Godefroid, dont il sera forcément question, tant elle a tenu de place dans un métier qu’elle a fait évoluer, à la ville où elle développe les activités de son défunt mari, puis à la cour, où elle devient en 1743 restauratrice des tableaux du roi.

O119122.23

O119122.24

O119122.25

O119122.26

O119122.27