Cliché technologique (un de plus)

Soit l’illustration d’une publicité pour un salon étudiants comme il me semble qu’ils se sont considérablement multipliés et spécialisés ces dernières années. Celui-là concerne des formations artistiques. Au premier coup d’oeil on se dit que pour ce qui est de la parité et donc de la diffusion de l’image de métiers mixtes, le compte y est. Une jeune femme (dont les traits portent en outre un message d’ouverture sur le vaste monde) et un jeune homme. Mais quand le regard s’attarde, il apparaît que dans les mains du jeune homme il y a une tablette numérique et sous les bras de la jeune femme de grands rouleaux de papier à dessin. Ce qui revient à projeter l’un dans l’avenir assuré d’un métier moderne, quand l’autre est  encombrée d’un attirail (rassurant ?) véhiculant une vision traditionnelle, pour ne pas dire passéiste, des mêmes activités, praticables encore à l’ancienne. Comme si la répartition de ces attributs allait de soi.