On ouvre (et à nouveau sujet, nouvel outil)

Le carnet de recherche « Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle »  accompagnera et prolongera les séminaires et journées d’étude du groupe « Femmes et histoire » de l’IMHC (UMR 8066 Cnrs/Ens) ouvrant en 2009/2010 un nouveau cycle de travaux de trois années consacrés à cette thématique. Le groupe fonctionne depuis 2001, créé et animé par Nicole Pellegrin il s’est successivement intéressé à l’écriture de l’histoire par les femmes, puis aux voyageuses ; en 2009 et avec cette nouvelle problématique  « Travail », Martine Sonnet prend le relais.

« Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle » se déclinera selon trois axes :

en 2009/2010 : Ecritures du travail

en 2010/2011 : Transmissions et partages du travail

en 2011/2012 : Créations, inventions, productions

Le groupe a défini son nouveau sujet d’étude avec le souci d’observer des femmes en situation de travail, sur une longue durée et au travers du prisme des rapports sociaux de sexe à l’œuvre dans un éventail aussi ouvert que possible d’activités, de statuts et de formes de professionnalisations. La périodisation retenue permettra d’évoluer de la rigidité du cadre corporatif en place sous l’Ancien Régime à la déstructuration du travail, dans ses temporalités, lieux et conditions s’accentuant à la fin du XXe siècle.

Le thème choisi répond en outre au désir de favoriser et d’élargir l’interdisciplinarité du groupe en direction de l’histoire économique et sociale comme des sciences sociales. Le séminaire se veut carrefour de réflexions autour de chantiers de recherches encore en cours, achevés récemment, ou plus anciennement mais ré-interrogés dans une perspective de genre non présente lors de leur élaboration.

 Le carnet de recherche regroupera, en amont, toutes les informations de calendrier, bibliographies, documents liées aux séances et, en aval, en proposera les enregistrements audio. On y trouvera aussi une veille sur l’actualité scientifique du sujet : merci de votre collaboration pour nous aider à la nourrir.

Un bon conseil : pour ne rien perdre de ce qui se publiera dans le Carnet, abonnez-vous à son fil RSS.