7 décembre, Femmes au travail, questions de genre : des libraires du XVIIIe siècle et d’aujourd’hui

La première séance du séminaire Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle 2010/2011, centré cette année sur la thématique Transmissions et partages, se tiendra  mardi 7 décembre 2010, de 14h à 17h, salle de réunion de l’IHMC*, et sera consacrée aux libraires.

Nous y écouterons successivement Sabine Juratic, historienne (IHMC) et Pierre Cohen-Hadria, sociologue indépendant.

Sabine Juratic évoquera le rôle des femmes, veuves notamment, dans le monde de la librairie parisienne du XVIIIe siècle et en particulier dans l’histoire des imbrications familiales entre les entreprises de librairie. Un monde, très endogame, qu’elle connaît parfaitement, ayant consacré de nombreux travaux au commerce parisien du livre sous l’Ancien Régime. Elle est notamment co-auteure, avec Frédéric Barbier et Annick Mellerio, du Dictionnaire des imprimeurs, libraires et gens du livre à Paris (1701-1789) (volume 1 paru, A-C), et anime à l’IHMC l’équipe assurant, en collaboration avec l’UQAM, la publication du journal du libraire parisien Siméon-Prosper Hardy, joliment titré Mes loisirs ou Journal d’événemens tels qu’ils parviennent à ma connoissance. Les deux premiers volumes sont disponibles, 1753-1770 et 1771-1772.

Pierre Cohen-Hadria, sociologue, en charge du recueil des mémoires sonores, sous forme d’entretiens avec des libraires en activité ou retraités retraçant leurs itinéraires, pour le site Mémoire de la librairie contemporaine (Mélico), émanation du Syndicat national de la librairie, esquissera pour sa part un rapide portrait collectif des libraires, hommes et femmes, en activité et en formation à l’heure ou la profession est bousculée par la montée en puissance du numérique, avant de présenter les parcours de deux femmes libraires d’aujourd’hui.

Sur le site Mélico, parmi les 28 entretiens à lire et écouter en ligne, se trouvent par exemple des séries consacrées aux couples de libraires Françoise et Jean Legué, de Chartres, Josette et Henri Desmars, parisiens, ainsi qu’à la libraire Catherine Martin-Zay, d’Orléans. Le sociologue y joint parfois en complément son carnet de terrain.

photo : une librairie confortable, Le bateau livre à Lille

* IHMC, Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5e, escalier D, 3e étage. Merci de m’adresser un message m’informant de votre venue si vous n’avez jamais participé au séminaire : martine(point)sonnet(X)ens(point)fr