Mardi 7 juin : du spectacle, avec Geneviève Faye et Brigitte Rollet

La prochaine séance, mardi 7 juin de 14 à 17h, de notre séminaire Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècles – Transmissions et partages sera l’occasion d’évoquer des métiers relevant du secteur du spectacle, grâce aux interventions de Geneviève Faye, historienne (IHMC) et Brigitte Rollet, MC en Etudes culturelle (University of London Institute in Paris).

Geneviève Faye, historienne du théâtre, interviendra sur le thème En scène et en coulisses : actrices et autres métiers du spectacle au XIXe siècle. Elle y observera les présences féminines à partir des dépouillements d’archives de théâtres qu’elle réalise (théâtre de l’Odéon notamment). Geneviève Faye a récemment publié « Le renouvellement des salles de théâtre à Paris après le décret de 1864 », dans le collectif  Les spectacles sous le Second Empire, dirigé par Jean-Claude Yon (Armand Colin, 2010) et, plus proche de notre sujet du jour, « Une ambition particulière : les directrices de théâtre à Paris (fin XVIIIe-début XXe siècles) » dans Femmes, culture et pouvoir. Relectures de l’histoire au féminin XVe-XXe siècle, dirigé par Catherine Ferland et Benoît Grenier (Presses universitaires de Laval, 2010). Membre du groupe Femmes et histoire de l’IHMC depuis sa création, Geneviève Faye y avait, lors du cycle consacré aux voyageuses, évoqué « Le rêve américain : deux stars en voyage, Rachel (1855) et Sarah Bernhardt (1880) » à paraître.

Brigitte Rollet traitera de Femmes et cinéma en France : quels métiers !? Elle a publié de nombreux articles traitant des métiers du cinéma au prisme du genre, notamment Cinéma et genre en France : état des lieux (avec Geneviève Sellier) et Femmes cinéastes en France : l’après-mai 68 dans Clio dès 1999. En 2001 elle a coécrit avec Carrie Tarr l’ouvrage Cinema and the Second Sex: Twenty years of Women’s film making in France (Continuum). Plus récemment, Brigitte Rollet a co-dirigé avec Delphine Naudier le volume collectif Genre et légitimité culturelle. Quelle reconnaissance pour les femmes ? (L’Harmattan, 2007), dans lequel elle a en outre publié son étude « Reconnaissance, invisibilité et invisibilisation des réalisatrices françaises ». A signaler enfin, la parution toute récente de son enquête « Producteur: un métier d’homme? » dans l’ouvrage Les  producteurs: enjeux créatifs et financiers (Ed. du Nouveau Monde, 2011).

Si vous n’avez jamais assisté au séminaire, vous y serez les bienvenus, merci de juste m’informer de votre présence (cliquer sur les petits points rouge dans l’adresse mail pour la révéler) :  mart@ens.fr