Séance introductive du 8 décembre : on précise les choses

Quelques précisions à propos de notre première rencontre, mardi 8, de 14 à 17 h. Le programme in progress s’étant complété.

La première heure sera consacrée à l’introduction générale, dont je me charge, et à l’intervention d’Annick Tillier qui évoquera le guide Des sources pour l’histoire des femmes dans les collections de la BnF (qu’elle a coordonné) et certaines ressources peu sollicitées parce que mal connues des fonds de la BnF susceptibles de servir à améliorer nos connaissances sur le travail. Elle fera le point aussi sur les récentes mises à jour et évolutions des ressources numériques proposées par la BnF, et sur les grands travaux imminents au quadrilatère Richelieu et leurs conséquences sur la communication des documents.

Annick Tillier, docteure en histoire et conservatrice en chef à la BnF, a publié sa thèse Des criminelles au village. Femmes infanticides en Bretagne (1825-1865), aux Presses Universitaires de Rennes, en 2001. Après plusieurs années au Service de recherches bibliographiques de la BnF sur le site Mitterrand, elle a rejoint le département des Arts du spectacle à Richelieu. Nous la remercions de sa disponibilité.

Les deux autres heures seront consacrées au “tour de table/revue de chantiers”, exercice de présentation en 10 minutes chrono de travaux avec croisements de nos problématiques. Nous écouterons dans l’ordre d’entrée en scène chronologique de leurs travailleuses (ou peu s’en faut) : Jacques BottinNicole Dufournaud, Nicole Pellegrin, Dominique Godineau, Geneviève Faye, Nora Natchkova et Paulette Robic. Le respect du timing permettra nos échanges.

La séance se tient dans la salle de réunion de l’IHMC, au 3e étage, escalier D, de l’Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris (pour trouver l’escalier D : prendre le couloir de gauche dans le hall d’entrée de l’école, c’est le premier escalier rencontré – sur le palier du 3e, porte du milieu, à partir de là, la salle est fléchée)