Du genre et des métiers de la recherche

Merci à Françoise Bouchayer de m’avoir communiqué le programme du prochain séminaire du Centre Norbert Elias (et de m’apprendre ce faisant que l’ancien SHADYC s’appelle désormais Centre Norbert Elias) qui aura lieu le vendredi 15 janvier 2010 dans la si belle architecture de la Vieille Charité (2 rue de la Charité, Marseille 13002) sur le thème Femmes et hommes dans les métiers de la recherche

Y seront présentées une certain nombre d’enquêtes sur la place des femmes et des hommes dans la recherche scientifique francaise. Certains de ces travaux portent sur les carrières des chercheur(e)s et des ITA, remontant a la “préhistoire” de telles enquêtes au CNRS ou abordant des résultats récents concernant l’EHESS. D’autres dimensions qui peuvent entrer en jeu, telles que les mécanismes de formations de stéréotypes, seront également explorés. Serons ainsi abordés à la fois des situations spécifiques aux femmes et les problèmes rencontrés par tous les acteurs de la recherche scientifique telle qu’elle se pratique aujourd’hui.

10H : Accueil, Jean Boutier, directeur du Centre Norbert Elias

10H15 : Présentation de la journée, Suzanne de Cheveigne, Centre Norbert Elias

10H30 : “Préhistoire” des recherches sur les carrières de femmes dans la recherche française , Anne-Marie Daune-Richard, LEST, Aix-Marseille II – CNRS

11H30 : Carrieres de femmes (et d’hommes) au CNRS, Suzanne de Cheveigné, Centre Norbert Elias

14H30 : L’égalite professionnelle hommes-femmes a l’EHESS : contextes et modalités d’une enquête, Isabelle Backouche, EHESS, Paris

15H30 : La désaffection des femmes pour les filières scientifiques : incompatibilité réelle ou stéréotypes culturels?, Catherine Thinus-Blanc, Laboratoire de psychologie cognitive, Aix-Marseille I – CNRS

16H30 : Genre et recherche : l’apport de l’approche relationnelle, rène Théry, Centre Norbert Elias

arton13J’en profite pour rappeler, que sur ce même thème du genre dans les métiers de la recherche, on trouve toujours en ligne sur le site de la Mission pour la place des femmes au CNRS l’ouvrage collectif Les femmes dans l”histoire du CNRS, publié en 2004 à l’initiative de la Mission et du Comité pour l’histoire du CNRS ; et que les actes de la journée Genre, science, recherche : regards et propositions en sciences sociales de novembre 2005, parues dans les Documents de travail du MAGE en 2006 sont également disponibles en ligne.

Une autre mise en ligne, toute récente celle-là, à signaler également, mais relative au monde de l’entreprise aujourd’hui, c’est le Rapport 2009 présenté par Marie-Jo Zimmermann au nom de la Délégation aux droits des femmes, portant sur L’accès des femmes aux responsabilités dans l’entreprise. Il est lisible à partir de la (très fournie) Bibliothèque des rapports publics de la Documentation française.

Christine Planté à l’IEC le 30 janvier 2010

Attention changement de date : report au 30 janvier.

La prochaine séance du cycle de conférences de l’IEC Quarante ans de recherches sur les femmes, le sexe et le genre sera consacrée à Christine Planté, professeure de littérature à l’Université de Lyon 2, responsable de l’axe « Masculin/Féminin » dans l’UMR LIRE (Littérature, idéologies, représentations, XVIIIe-XIXe siècles) et du projet « Genre et culture » dans le cluster Patrimoine, culture, création de la région Rhône-Alpes.

Christine Planté est membre du comité directeur du RING et du Comité scientifique de l’IEC. Ses recherches portent sur la place des femmes dans la production, l’histoire et la critique littéraires, et sur les théories, écritures et représentations du masculin et du féminin dans la culture, en particulier la littérature française du XIXe siècle. Partant d’une critique de l’idée d’« écriture féminine », elle a travaillé sur le genre (gender) des genres littéraires, et sur la façon dont l’histoire littéraire produit une minoration, ou une invisibilité des femmes écrivains. Elle a publié notamment : La Petite Sœur de Balzac. Essai sur la femme auteur (1989), Femmes poètes du XIXe siècle. Une anthologie (1998). Elle a également dirigé la publication de plusieurs ouvrages collectifs, dont L’Épistolaire, un genre féminin ? (1998), Masculin/Féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle (2002), Sand critique, 1833-1876 (2007). Elle prépare actuellement une biographie de Marceline Desbordes-Valmore. Elle dirige, avec Marie-Ève Thérenty (Montpellier III et IUF), un programme de recherche Masculin/Féminin dans la presse du XIXe siècle, qui interroge les façons dont la presse diffuse et contribue à modifier les identités de genre.

La séance aura lieu le samedi 30 janvier 2010 de 14 à 16 h au Jardin des Plantes, dans l’auditorium de la Grande Galerie de l’évolution (36 rue Geoffroy Saint-Hilaire
Métro : Jussieu, Place Monge ;  Bus : 67 et 89 (arrêt : Buffon-Mosquée), 47 (arrêt Monge).

Revisiter la Querelle des femmes : 2e visite

Prenant la suite de la première journée d’étude qui avait eu lieu en novembre 2008 à l’IHMC, consacrée aux années 1750-1820, le programme scientifique pluriannuel se proposant de revisiter la Querelle des femmes :

LES DISCOURS SUR L’ÉGALITÉ/INÉGALITÉ DES FEMMES ET DES HOMMES, DE LA RENAISSANCE AUX LENDEMAINS DE LA RÉVOLUTION FRANCAISE

consacre aux années 1600-1750 un colloque qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2009, à l’Université de Columbia au Centre Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris. Il est organisé par la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime), l’IHMC (Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine) et l’Université de Columbia à Paris.

La troisième rencontre, à l’automne 2010, couvrira les années 1400 à 1600 et le programme se conclura en 2011 par un colloque à visée comparatiste, englobant l’ensemble de l’Europe et mettant l’accent sur la circulation des idées dans cet espace. Ces rencontres s’accompagneront de diverses publications, traditionnelles ou en ligne, d’articles, de textes et de documents témoignant de l’ampleur de la « querelle des femmes ».

Carrière des femmes en entreprises et dans la recherche publique

Organisé par l’Association Femmes & Sciences et la Mission pour la place des Femmes au CNRS, le colloque

Carrières des femmes en entreprises et dans la recherche publique. Quelles solutions pour les valoriser?

se tiendra le samedi 10 octobre salle Bilsky Pasquier de l’université Paris 6-Cordeliers, 15 rue de l’Ecole de médecine, Paris. Programme et formulaire d’inscription sur le site de Femmes & sciences et de la Mission pour la place des femmes au CNRS. C’est l’occasion de rappeler que sur le site de la Mission, le livre collectif Les femmes dans l’histoire du CNRS publié en 2004 est toujours librement téléchargeable et pas question de les oublier, alors qu’elles étaient là et bien là dès ses débuts, quand l’institution passe le cap des 70 ans.

Nicole Pellegrin à l’IEC le 17 octobre

La prochaine séance du cycle de conférences “Quarante ans de recherches sur les femmes, le sexe et le genre” de l’Institut Emilie du Châtelet est confiée à Nicole Pellegrin. Sa conférence aura lieu le samedi 17 octobre, de 14h à 16h, au Jardin des Plantes, auditorium de la Grande Galerie de l’évolution. Plus d’infos et la suite de la programmation sur le site de l’IEC.