Le 5 juin : journée-séminaire « Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècles »

Le samedi 5 juin, en complément à nos réunions régulières et pour permettre à celles et ceux qui ne sont jamais disponibles le mardi après-midi de se joindre à nous au moins une fois dans l’année, nous nous retrouverons autour des interventions de six collègues.

Dans le droit fil de notre thème 2009 /2010  Ecritures du travail et selon notre principe d’interdisciplinarité, la matinée sera consacrée à l’évocation du travail enseignant au travers de divers types d’écrits qui lui sont liés. Pour des interventions de 30 minutes suivies de 20 minutes de discussion, de 9h30 à 12h30, nous écouterons successivement

Caroline Fayolle, doctorante en histoire, allocataire-monitrice à l’université Paris 8, sur Les institutrices pendant la Révolution française : recrutements et conditions de travail, notamment à partir de l’exploitation d’un corpus de lettres de demandes de secours.

Sophie Devineau, MC en sociologie à l’université de Rouen, en délégation au Centre Maurice Halbwachs, pour une Lecture sociologique des écrits personnels et professionnels de Marguerite Buffard-Flavien (1912-1944). Lecture sociologique en dialogue avec celle, historique, de Christian Langeois dans son ouvrage Marguerite. Biographie de Marguerite Buffard-Flavien (1912-1944).

Marlaine Cacouault, professeure en sociologie à l’université de Poitiers, sur Ecriture des femmes, écriture sur les femmes : la « qualification » du personnel féminin du secondaire dans l’entre-deux guerres à travers les rapports des directrices, des inspecteurs et des recteurs. Parmi ses nombreuses publications, ses derniers ouvrages Professeurs… mais femmes : carrières et vies privées des enseignantes du secondaire au XXe siècle et La direction des collèges et des lycées, une affaire d’hommes ? Genre et inégalités dans l’Éducation nationale.

L’après-midi, de 14h15 à 17h15, nous nous interrogerons sur des formes d’écritures « sur soi », « en soi »  et « chez soi » du travail, autour des présentations de

Ginette Francequin, MC en psychologie du travail, CNAM, auteur de Le vêtement de travail, une deuxième peau.

Fanny Gallot, doctorante en histoire, ATER à l’université de Lyon 1, La « crise de nerfs » des ouvrières et ses écritures dans les années 68.

Monique Haicault, sociologue chercheuses associée au LEST, Des dames de qualité au travail à domicile, avec projection d’un film – Des dames de qualité – qu’elle a réalisé en 1979 aux domiciles de mécaniciennes des secteurs du cuir et de la confection travaillant chez elles, dans le Lauragais et remonté spécialement pour nous le présenter. Filmographie de Monique Haicault.

Pour des raisons de logistique, si vous n’êtes jamais venu au séminaire et prévoyez d’assister à cette journée, merci de bien vouloir m’en informer au préalable par mail à : martine.sonnet(X)ens.fr  – remplacer (X) par l’arobase bien sûr.